4. Tshekuan etutamin

J’apprends la langue innue. Les outils pour les apprenants francophones sont plutôt rares. J’ai donc eu l’idée de créer ces bandes dessinées. Si vous parlez l’innu aimun, n’hésitez pas à me corriger !

tshekuan-etutaminweb
Librement inspiré de G.H. Michel, P. Grégoire Jourdain, Apprenons le montagnais, 1980

Vocabulaire

  • Tshekuan : quoi, qu’est-ce que
  • Aitutamu : il fait quelque chose
  • Nutaui : mon père
  • Tshutaui : ton père
  • Atusseu : il travaille
  • Atusseun : un emploi, un outil
  • Atusseutshuap : un atelier
  • Ashtunu : il fabrique un canot
  • Ashtunan : l’endroit où on fabrique un canot
  • Nimushum : mon grand-père
  • Thimushum : ton grand-père
  • Pituau : il fume
  • Pishum : soleil
  • Pishumut : au soleil
  • Tshekuan etutamin ? : qu’est-ce que tu fais ?
  • Ninatuten : j’écoute
  • Kanatutakanit : la radio
  • Eukuan : ah bon, je vois !

En innu aimun, plusieurs noms sont dits dépendants. Ils apparaissent habituellement dans une phrase avec un préfixe qui réfère à un possesseur. Exemple, le nom grand-père :

Nimushum : mon grand-père
Tshimushum : ton grand-père
Umushuma : son grand-père
Nimushuman : notre grand-père (Ninan : nous exclusif, moi + lui – toi)
Tshimushumanu : notre grand-père (Tshinanu : nous inclusif, moi + toi + lui)
Tshimushumuau : votre grand-père
Umushumuau : leur grand-père

Ressources utiles

J’ai trouvé tous ces ouvrages à la Collection Nationale de la Grande bibliothèque (BANQ) de Montréal.

  • Alan Ford, Joséphine Bacon, Manuel de langue montagnaise, Université de Montréal, 1981
  • José Mailhot, Marguerite MacKenzie, Will Oxford, Dictionnaire Innu-français, Institut Tshakapesh, 2012
  • Georges-Henri Michel, Philomène Grégoire Jourdain, Apprenons le montagnais, Traduction montagnaise Sept-Îles inc., 1980
  • Lynn Drapeau, Grammaire de la langue innue, Presses de l’Université du Québec, 2014

Depuis l’an dernier, Montréal Autochtone offre des cours de langues autochtones : innu, mohawk, cree, algonquin, abénaki (et inuktitut pour les enfants). Les cours sont ouverts à tous, mais les places sont limitées et la priorité est accordée aux personnes autochtones.

La communauté de Mashteuiatsh offre l’apprentissage en ligne du nehlueun, langue ilnu parlée dans la région du Lac Saint-Jean.

Références et bibliographie

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s