Unatishiu

Mon désir de faire de la bande dessiné m’a amené à m’inscrire à un cours en dessin animé. Débordé par les travaux, j’ai dû mettre mes projets BD sur la glace. J’y retourne par la bande. Dans ce cas-ci, pour le travail de session d’un cours de représentation visuelle des cultures. Mon sujet : illustrer une enfant innue, au début du XVIIe siècle, alors que les premiers colons français s’installaient à Québec. (Unatishiu signifie « elle est espiègle » en innu aimun.)

Unatishiu

Quelques croquis préparatoires :

recherche01
crâne d'ours

Et le dessin final:

Unatishiu

Selon l’anthropologue Frank G. Speck, le motif de la double courbe que j’ai utilisé pour border l’image serait une illustration de la parfaite symétrie des mondes matériel et spirituel pour les autochtones de la famille algonquiennes (Innus, Attikamekw, Algonquins, Cris, etc.).

Plusieurs des objets illustrés ici font partie des expositions virtuelles du Musée McCord : Paroles vivantes : diplomates autochtones au 18e siècle, « Mon corps est ici, mais mon esprit est toujours là-bas » La langue innue de la forêt — Communauté d’Ekuanitshit et de l’Institut culturel cri.

D’autres sont présentés dans les livres suivants :

  • PROJET NIKA NISHK. 2017. Ashineun. Montréal : Projet Nika Nishk, 163 pages. (Un livre magnifique !)
  • LABERGE, Marc. 1998. Affiquets, matachias et vermillon, ethnographie illustrée des Algonquiens du nord-est de l’Amérique au XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Montréal : Recherches amérindiennes au Québec, collection « Signes des Amériques », 224 pages. (La meilleure référence visuelle sur le sujet.)
  • LÉVESQUE, Carole. 1976. La culture matérielle des Indiens du Québec : une étude de raquettes, mocassins et toboggans. Ottawa : Musées nationaux du Canada (National museum of man), 147 pages.
  • ROBITAILLE, Marie-Paule. 2014. Voyage au cœur des collections des premiers peuples. Québec, Les éditions du Septentrion. 271 pages.

J’ai essayé, tant bien que mal, de faire des textures à l’aquarelle comme le fait si bien le talentueux François Lapierre (le premier album des Chroniques sauvages m’a aussi servi d’inspiration).

Une réflexion sur “Unatishiu

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s